Chapitre III – Où l’on voit arriver un étrange motard noir.

Le vieux Gabegie, dit « Vieux Croûton », était en train de bêcher son jardin, le lendemain de la disparition de Bilto, quand il  le vit. Il portait des culottes, des bottes de moto, un blouson de cuir noir avec un pruneau sur le dos. Sa moto qui arrivait comme un boulet de canon… bref, vous voyez le tableau.

Il s’approcha en pétaradant de la clôture du jardin, se pencha lentement vers le Vieux, et lui dit d’une voix sépulcrale :

« Mmmmf fdfdf zhfm bto htbi ?

-         Pardon ?

-         Mmmmf fdfdf zhfm bto htbi ?

-         Euh… je ne comprends rien à ce que vous bavez, mon vieux… c’est à cause du casque…

-         Aaah merde, fit–il en relevant la visière de son casque, révélant un visage pâle et mal rasé. Je vous demande si vous savez où je peux trouver Bilto Hautebite ? »

Le Vieux jaugea l’étranger. Il n’avait pas l’air très net.

« Il est parti hier, répondit-il, et je ne sais pas où. Et même si je le savais…. »

Mais le motard avait déjà baissé sa visière et repartait dans un nuage de fumée.

« Ces jeunes ! fit le vieux. Tout de même, faudra que je dise à mon gamin d’en parler à Philibert. »

0 Réponses à “Chapitre III – Où l’on voit arriver un étrange motard noir.”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




elevator |
freressuricate |
toute une vie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | titinou
| Rakipedia™
| toute en humour